Laura Jess

" Infocinemusic est un webzine de divertissement qui propose des articles sur la musique, le cinéma, le théâtre, les spectacles divers et des interviews exclusives avec différents artistes. "

Skygge nous parle de ses projets
Malory Tielsten nous parle de ses projets
Emk nous parle de ses projets
MOrisse devrait bientôt se produire en concert
Oupss nous parle de leurs projets
Twiggy nous parle de ses projets
Antony Bellicourt nous parle de ses projets
Kezako nous parle de ses projets
O2dsk sortira bientôt son album "Les yeux sur moi"
Zappeur Palace nous parlent de leurs projets
LAETITIA DANA, UN PREMIER ALBUM ATTENDU POUR 2013.
Publié le Lundi, 24 Décembre 2012 01:34:46
Tags : , Meanness and Profit, Black Star Line, Courant d'Air, France, Interview, Laetitia Dana
Infocinemusic

Laetitia Dana dont le dernier single « Meanness and Profit » est sorti récemment nous a reçus très chaleureusement pour une interview en toute simplicité.

Laura Jess : Bonjour Laetitia Dana, cette rentrée marque la sortie de votre deuxième titre, "Meanness and Profit". Pouvez-vous nous en dire plus ?

Laetitia Dana : Je suis très fière de ce titre-là, il fait partie de l’album « Black Star Line ». Je suis très fière de sa musicalité, il a été produit par Sangue Bom et même visuellement avec le clip, Jax a su à travers le clip, nous emmener moi et les auditeurs dans un univers très fin et intéressant.

Laura Jess : Votre 1er album devrait sortir prochainement, avez-vous déjà une date ?

Laetitia Dana : Non, il n’y a pas encore de dates mais on en a eu un avant-gout avec l’EP au printemps.

Laura Jess : Envisagez-vous une tournée dans le futur?

Laetitia Dana : Oui, j’espère, c’est le but de tout projet musical de faire un maximum de scènes. Les musiciens sont en interaction avec le public. Quand on fait un projet, il faut le vivre sur scène et en même temps, il fait vivre l’artiste.

Laura Jess : Quel est votre parcours et comment avez-vous débuté ?

Laetitia Dana : J’ai un parcours atypique. En 1989, j’ai fait l’Ecole des Fans et vingt ans plus tard c’est mon métier. J’ai été chef de projet dans la communication, j’ai bossé huit ans dans cette carrière. En 2009, j’ai arrêté pour faire de la musique, j’en avais trop marre du train-train quotidien. Je n’ai pas de regret, c’est très bien l’interaction avec le public. J’ai fait mes premières scènes quand j’étais encore en communication mais je n’étais plus la même après les avoir fait et j’ai senti que je devais me lancer pour être heureuse et faire du bien aux gens. Ca donne du sens à tout ce qu’on fait.

Laura Jess : Il y a deux ans et demi, vous avez abandonné votre travail de chef de projet dans la communication pour vous lancer dans une carrière de chanteuse, quel a été l’élément déclenchant ?

Laetitia Dana : En 2008, j’étais au bureau le matin et sur scène le soir. Michael Mc Donald, le tourneur qui m’a repéré sur Myspace, m’a proposé de faire sa première partie. Après, j’ai travaillé un an et demi et l’expérience m’occupait l’esprit, l’interaction avec le public. Et Michael Mc Donald m’a remerciée lors du concert suivant.

Laura Jess : Avez-vous avez fait des études précédemment ? Si oui lesquelles ?

Laetitia Dana : J’ai fait une 1ère S pour être médecin. Je ne pensais pas à une vie bohème, mais plutôt à être architecte d’intérieur mais il y avait un concours, j’ai donc arrêté et j’avais de bonnes relations dans la communication, j’ai alors fait des études de communication en alternance à l’INSEEC.

Laura Jess : Vous êtes chanteuse, avez-vous pris des cours de chant ?

Laetitia Dana : Non aucun cours, je suis totalement autodidacte, tout dans l’émotion, je n’ai pas de base théorique, je fais au feeling. J’ai tout appris sur le terrain, avec des logiciels de musique, j’ai appris à parler musique, arrangements, de ce qu’on attend de moi. Là, j’ai commencé à prendre des cours de guitare, il faut apprendre les bases du solfège mais j’arrive à apprendre la guitare de manière pas trop théorique.

Laura Jess : Qu’est-ce qui vous a donnée envie de chanter ? Vous chantiez déjà enfant ?

Laetitia Dana : Enfant, je chantais tout le temps, j’étais fille unique dans un foyer monoparental. La musique dans les émotions, ça m’occupait l’esprit et la tête dans la journée, je communique en chansons. Je suis une bonne vivante, j’ai un bon relationnel dans la vie de tous les jours mais dès que ça touche l’amour ou des sujets plus engagés, alors j’ai plus de bégaiements.

Laura Jess : Vos parents chantaient-ils ? Exerçaient-ils dans ce domaine ?

Laetitia Dana : Non, pas du tout, mon père était ouvrier et ma mère travaillait en informatique. Je me suis appropriée la musique comme si c’était une personne à part entière. Ma mère n’écoutait pas de musique.

Laura Jess : Votre dernier titre semble assez dur à cerner, parfois soul, parfois world, puisez-vous vos chansons dans votre expérience personnelle ?

Laetitia Dana : Dans mon expérience personnelle, je vis chaque instant à 100% que ce soit dur ou plus beau mais je suis plus inspirée quand je suis triste, mélancolique. Mais, je suis une bonne vivante, pour moi rien n’arrive pour rien, c’est une leçon de vie. C’est une vision de la société, je segmente le commun, je sens ce qui ne va pas, prendre conscience qu’on est plus fort quand on est seul que quand on est dans un groupe mais divisés, il faut élever l’esprit au dessus, c’est un problème pour arriver vers des choses plus sages.

Laura Jess : Votre premier titre « Courant d’Air » est le seul de l’album à avoir été écrit en français, comment cela se fait-il que vous composiez essentiellement en anglais ?

Laetitia Dana : Je suis influencée par l’anglais mais pourtant, jamais pendant mon enfance. A cette époque j’écoutais des chansons francophones. Sinon, Bob Marley, Otis Reading, l’artiste est le reflet de ce qu’il absorbe, je tends vers la black musique américaine pour les sonorités musicales mais avec la french touch dans la manière de travailler les mots. Je fais seule les mélodies et les textes. L’anglais et le français sont deux disciplines différentes. J’ai absorbé depuis toujours alors forcément j’ai des facilités à travailler ça et en plus clairement, cela me plait.

Laura Jess : Et sinon, comment définiriez-vous votre musique ?

Laetitia Dana : La fusion de trois styles que j’aime et qu’on retrouve dans les titres et l’EP, soul, hip-hop et jazz. Il y a ces trois styles dans tous mes titres, des musicalités de jazz, de new soul et de soul, ma voix marque cette empreinte-là. Le hip-hop c’est sur scène et dans les titres, le hip-hop c’est un esprit de partage, c’est plus festif. L’interaction avec le public, l’énergie qu’il renvoie me donne l’énergie de faire des concerts jusqu’au bout. L’accueil est formidable à chaque fois, la scène c’est une vraie réceptivité.

Laura Jess : Quels sont les chanteurs qui vous ont inspirée ?

Laetitia Dana : OutKast, Laurine Hill, India.Arie.

Laura Jess : Enfin, quels sont vos projets futurs?

Laetitia Dana : La sortie de l’EP et de l’album et la scène qui aura lieu au plus tard en 2013 et aussi les festivals.



Laura Jess.

Remerciements à l’hôtel Murano 13 Boulevard du Temple 75003 Paris pour son accueil.

http://www.muranoresort.com/

Vous pourrez retrouver également Laetitia Dana sur:

-Lien vers son dernier single "Meanness & profit" http://bit.ly/ZVGgfQ

- Facebook : https://www.facebook.com/LaetitiaDanaOfficial

- Twitter: http://www.twitter.com/LaetitiaDana

-Tumblr: http://laetitiadana.tumblr.com/

-Myspace: http:// www.myspace.com/laetitiadana

- Site: http://www.laetitia-dana.com

Vidéo de Laetitia Dana
Commentaires
Pseudo
Adresse Mail
Message :
Merci de recopier le code suivant :

Afficher un nouveau code


M'inscrire à la Newsletter d'INFOCINEMUSIC
Accueil
Concours
Galerie
Livre d'Or
Qui suis je
Cinéma
Musique
Spectacles
Théâtre
Télévision
Interviews
News
Laura Jess
Redactrice en chef

Contact@infocinemusic.com
Copyright 2013 Infocinemusic tous droits réserves. Reproduction interdite. Manager

Réalisation PackandWeb