Laura Jess

" Infocinemusic est un webzine de divertissement qui propose des articles sur la musique, le cinéma, le théâtre, les spectacles divers et des interviews exclusives avec différents artistes. "

O2dsk sortira bientôt son album "Les yeux sur moi"
Zappeur Palace nous parlent de leurs projets
Inda nous parle de ses projets
Michael Jacob fera plusieurs showcases
Estebann sortira son album fin février ou début mars
DR. H prépare un nouveau concert à Paris
Voodoo Story sortiront leur album "Peplum" cette année
"X" devrait bientôt se produire sur scène
Liv nous parle de ses projets
Isma nous parle de ses projets
LARTIGO DEVRAIT BIENTôT FAIRE EN TOURNéE
Publié le Dimanche, 08 Novembre 2015 06:29:02
Tags : Lartigo, interview, tournée, album, "Hipster patois", 2015, France
Infocinemusic

Laura Jess : Bonjour Lartigo, pouvez-vous vous présenter ?

Lartigo : Bonjour Laura, oui, je peux. Mon nom est Fabien dit Lartigo. Je suis musicien, auteur, compositeur, guitariste dans un ordre aléatoire. Je suis un connard comme tout le monde (rires) et j’essaye de progresser en faisant des albums de chansons dont certaines intéressent parfois les gens. Ma musique, savant mélange de poésie, de groove et de mélodie, a été approuvé dans les centres culturels, les festivals, les radios ( Nova, Inter, RFI,…) mais aussi les cafés et les prisons.

Laura Jess : Comment avez-vous débuté?

Lartigo : Comme beaucoup de pratiquants français des musiques actuelles : à la Fête de la musique, dans la rue et dans une MJC. Trop bien… Je me rappelle d’un endroit qui s’appelle le Point de Vue dans le bois de Verrières. Une colline qui surplombe la mer urbaine de l’agglomération parisienne et qui te donne l’impression d’être sur une île. On y allait le soir pour faire un feu et faire un genre de rave acoustique, pas de chansons de boy scout ni de "Champs Elysées, padapada pa" ni de mp3 electro mais plutôt de la transe maigrelette en cours d’invention…. Y’en avait toujours un qui pensait savoir jouer de la derbouka parce qu’il était reubeu, un autre qui pensait savoir jouer du djembe parce qu’il était noir et un autre, blanc, qui pensait savoir jouer du djembe parce qu’il avait réussi à se faire des dreads comme son pote noir… Des fois, les manouches nous rejoignaient, ça durcissait toujours un peu le ton. Je me rappelle qu’on improvisait des raps tant bien que mal en se prenant pour les Lasts Poets, NTM ou Jacques Brel. C’est possible que ce soit là, dans ce magma que j’ai vraiment commencé à vouloir faire de la musique plus sérieusement.

Laura Jess : Quel est votre parcours ?

Lartigo : Ecole primaire et foot, jusqu’à ce que le ballon soit remplacé définitivement par une guitare en 6ème. Plus tard, j’ai eu l’obsession de faire de la musique et de monter un groupe qui puisse tourner…ça a été long et plein d’embuches…jusqu' à mon groupe Elzef de 1999 à 2009 ( 3 albums, environ 700 concerts, collaborations, cinéma)….Après, je suis parti en solo pour un premier quatre titres, puis un premier album, puis un deuxième que voici… J’ai un tempérament souriant mais aussi pénible et rebelle à l’autorité ce qui m’a fait préférer l’indépendance en terme de production discographique et de création. Cinq albums en tout…

Laura Jess : Pourquoi avoir choisi ce nom de scène?

Lartigo : C’est mon nom de famille avec un O au lieu de AU. Je trouve ça très graphique. Je raffole aussi des artichauts.

Laura Jess : Votre album "Hipster patois" est disponible, pouvez-vous nous en dire plus?

Lartigo : "Hipster", c’est ce qui est désigné comme ce qu’il y a de plus branché. "Patois", c’est le terme utilisé pour ringardiser une langue et la designer comme inférieure à une autre. "Hipster patois", c’est ce qui est désigné comme inférieur mais qui est secrètement au top. Tu me suis ? Beaucoup de musiciens français sont à genoux devant la langue anglaise et dans leur art, passent complètement à côté de la question de départ de l’artiste : "qui suis-je ?". On peut chanter dans toutes les langues mais il me semble qu’on ne peut pas faire l’impasse sur la langue de sa mère. Ce qu’on envie à beaucoup de chansons anglophones depuis les années 1960, c’est le juste dosage entre musique et paroles. Je décrète qu’on peut aussi le faire dans plein d’autres langues, que plusieurs artistes y sont déjà arrivés et que j’ai réussi à le faire dans mon dernier album !

Laura Jess : Envisagez-vous une tournée?

Lartigo : Bien sûr. C’est très important d’en faire une. D’abord parce que je me sens mieux après chaque concert, ensuite parce que ça permet de diffuser mes chansons en direct. Je travaille avec MIK prod pour préparer 2016.

Laura Jess : Quels sont les artistes qui vous inspiré et vous donné envie de chanter?

Lartigo : Ceux qui m’inspirent ne sont pas forcément ceux qui me donnent envie de chanter et ceux qui me donnent envie de chanter ne m’inspirent pas forcément. (rires). Bon…pour répondre à ta question et pour les citer : André Minvielle, Sly&the Family Stone, Frank Zappa, Brassens, Katerine, El Nino de Almaden, Nina Simone, etc….

Laura Jess : Et quel est votre univers musical?

Lartigo : La bonne musique et surtout la profane, pas celle qui cherche à subjuguer, à écraser l’auditeur.

Laura Jess : Êtes-vous auteur-compositeur-interprète ?

Lartigo : Oui. Je suis à ces trois postes de mon travail. D’abord, j’écris les chansons et j’enregistre tout l’album en guitare-voix sur mon téléphone. ça me permet de vérifier l’intention, l’interprétation, la voix. Une fois que je sais si la chanson en vaut la peine ou pas, je passe à la production studio. Je flique moi-même l’interprète que je suis (rires). Avant d’avoir terminé le disque, Radio Nova a playlisté "Quand la gnaque is gone" pendant plusieurs mois. Alors que je travaillais principalement seul, ça a été très encourageant pour terminer ce disque. J’ai rencontré également à ce moment des partenaires très humains : les éditions Space Party, Cocto de MMC….

Laura Jess : De quel instruments de musique jouez-vous ?

Lartigo : Je suis guitariste mais j’ai aussi enregistré tous les instruments dont je sais jouer pour m’accompagner : basse, percussions, claviers. Quelques amis, excellents musiciens, sont venus me prêter main forte pour les batteries et les cuivres quand nécessaire.

Laura Jess : Avez-vous fait des études précédemment ? Si oui, lesquelles?

Lartigo : Bac, fac, gnaque…Ça remonte à longtemps… c’est douloureux.. Evitons de parler de ça si tu veux bien ( faux pleurs ).

Laura Jess : Vos parents sont-ils également musiciens ou issus de ce milieu ? Si non, quel est leur métier ?

Lartigo : Le chant et la pratique musicale amateur a toujours eu une place importante dans ma famille. Le fait d’en faire et la communication directe y a toujours été plus importante que d’écouter les disques. Mon père s’accompagnait à la guitare pour chanter et j’adorais ça.

Laura Jess : Et, quels sont vos projets futurs?

Lartigo : Top secret. Mais ça va être énorme.

Laura Jess : Enfin, avez-vous un petit mot pour nos lecteurs ?

Lartigo : Bonjour à tous ! Je ne sais pas qui vous êtes, où vous êtes ni quand vous êtes en ce moment. Je ne sais pas ce que vous faîtes, si vous êtes écoliers, étudiants, salariés, indépendants, retraités, politiques, footballeurs, chômeurs, infirmières, qui que vous soyez : résistez de façon lumineuse !

Laura Jess : Êtes-vous sur les réseaux sociaux?

Lartigo : Oui. Tout est sur http://www.lartigo.fr



Laura Jess.
Vidéo de Lartigo
Commentaires
Pseudo
Adresse Mail
Message :
Merci de recopier le code suivant :

Afficher un nouveau code


M'inscrire à la Newsletter d'INFOCINEMUSIC
Accueil
Concours
Galerie
Livre d'Or
Qui suis je
Cinéma
Musique
Spectacles
Théâtre
Télévision
Interviews
News
Laura Jess
Redactrice en chef

Contact@infocinemusic.com
Copyright 2013 Infocinemusic tous droits réserves. Reproduction interdite. Manager

Réalisation PackandWeb